Potager de quartier

Potager de quartier

Un potager et un compost dans le quartier créé en collaboration (co-création) par les citoyens!

 

Notre-Dame-au-Vert, création d’un potager/compost de quartier

Six habitant-e-s du quartier et Marilyn de la maison médicale, se réunissent régulièrement pour créer, ensemble, un potager/compost de quartier.

Partenaires confirmés

  • Le Comité du quartier Notre-Dame-aux-neiges
  • La Maison médicale Enseignement
  • Le projet Man’Aige
  • le restaurant Gus s’est proposé de fournir de drêches de brasserie pour pailler les cultures (économie circulaire)

Contexte et historique du projet

Depuis plusieurs années, plusieurs habitants du quartier Notre-Dame-aux-neiges ont manifesté leur intérêt pour la création d’un potager collectif. Un projet avait d’ailleurs été déposé dans ce sens par le comité de quartier le 29 juin 2012.

Depuis 2019, plusieurs habitants manifestent à nouveau leur envie de créer un potager collectif.

La crise sanitaire de 2020 renforce encore plus le besoin et la demande des habitants en termes d’espace vert et de contacts sociaux.

 Présentation et emplacement du projet

Après avoir étudiés plusieurs possibilités d’implantation, le site des jardins de la Cité Administrative remporte la majorité des suffrages. Ce site est en effet suffisamment ouvert, vaste et bien exposé pour permettre l’implantation d’un potager collectif. C’est aussi le principal espace vert du quartier, à la fois un lieu de passage et de rencontre pour les habitants.

Enfin, c’est également un lieu à la croisé de plusieurs quartiers, ce qui permettrait  d’également toucher les quartiers à l’Ouest de la Cité Administrative (jusqu’à la place des Martyrs).

Les études de sol menées dans le cadre des projets précédents ont montré que le sol de ce site est pollué. Nous envisageons donc plutôt de nous tourner vers une culture en bacs. Ce mode de culture surélevé a également l’avantage de rendre le projet plus accessible aux personnes dont la mobilité est réduite. En terme de cultures proprement dites, de nombreux légumes et plantes aromatiques sont cultivables en bacs : tomates, salades, courges, haricots, radis, choux, épinards, fraises, concombres, aubergines, poivrons, sauge, thym, basilic, persil…

Les emplacements envisagés actuellement :

  • L’un ou l’autre espace vert prévu aux côtés des immeubles de logement et, en particulier de la future école,
  • la « promenade verte » (entre les immeubles de logement et la future tour « Pechère ») au pied de l’Esplanade.
  • les jardins du projet RAC4 (sur une partie de l’actuel jardin des platanes, ils comprendront une plaine de jeux).

Le site de la Cité Administrative va être radicalement transformé dans les prochaines années par le projet RAC4. La culture en bac permet donc également à notre projet d’être mobile et résilient, de s’adapter à ces futurs travaux. C’est aussi la raison pour laquelle nous souhaiterions pouvoir définir le ou les emplacements du projet en concertation avec les pouvoirs publics (la Ville de Bruxelles) et les porteurs du projet RAC4 (en particulier la société Skyline qui a marqué son intérêt pour une telle concertation)

 Objectifs

De nombreuses expériences de potager collectif à Bruxelles ont montré les bénéfices de ce type de projet :

  • Créer un espace communautaire au sein du quartier
  • Sensibiliser à l’alimentation durable et locale et aux modes de production (industriel VS maraicher)
  • Sensibiliser aux problématiques environnementales et à l’économie circulaire
  • Rassembler autour du projet différents acteurs à des niveaux différents grâce à un accès à l’éducation via ce potager (visite pour l’école du quartier, pour les habitants qui ne s’occupent pas du potager, pour les asbl du quartier) : lien institution – utilisateurs – habitants
  • Favoriser la rencontre entre les habitants, en ce compris de manière intergénérationnelle et interculturelle
  • Permettre la transmission d’un savoir via des formations au jardinage
  • Susciter un épanouissement social et renforcer la cohésion et la solidarité entre les habitants
  • Enrichir le cadre de vie du quartier (espace vert)

Concrètement, un potager collectif, c’est l’occasion pour les habitants du quartier de se rencontrer et d’en apprendre plus sur l’agriculture urbaine, d’échanger et de se réapproprier les connaissances nécessaire à la production de nourriture saine.

Le groupe est également sensible à la problématique du compost et du traitement des déchets organiques qui représentent un enjeu essentiel pour la réduction de CO2 et la valorisation de la matière organique en tant que ressource à réutiliser et non comme déchet à éliminer (économie circulaire). Plusieurs personnes du quartier ont manifesté leur intérêt pour un compost collectif qui serait accessible à tous les habitants, en complément des composts existants qui sont limités à certains immeubles. Il reste des questions à résoudre pour l’aboutissement de ce projet de compost collectif :

  • Où trouver un apport suffisant en matière sèche (broyat, feuilles, drèches…) ?
  • Que faire du surplus de compost compte tenu du petit nombre de jardins dans le quartier (enlèvement par des personnes travaillant dans le quartier, utilisation pour les espaces verts de la ville…) ?
  • Le compost doit être encadré pour assurer sa qualité (notre groupe comprend un maître composteur, ouverture dans certaines plages horaires en présence de personnes formėes par rotation…
  • Contacter l’asbl Worms pour leur expertise scientifique et pour donner des formations aux personnes encore non formées qui encadreront ce pôle d’activités et dans les écoles (école de la Ville de Bruxelles rue de l’Enseignement et future école néerlandophone sur le site de la Cité administrative)

Idées de projets en lien avec le potager collectif

  • Ateliers découverte autour du jardinage
  • Ateliers cuisine avec les produits cultivés
  • Visites du potager pour les associations et les écoles du quartier
  • Formation pour les participants – échanges de savoir autour de l’agriculture urbaine, la permaculture, etc…
  • Compost de quartier accessible à tous, éventuellement dans un deuxième temps

Si vous êtes intéressé par ce projet, que vous voulez être tenu informé, n’hésitez pas à contacter le comité de quartier ou la maison médicale enseignement.